Assemblée plénière des évêques de France

Assemblée plénière des évêques de France

Du vendredi 3 au mercredi 8 novembre 2017 à Lourdes

L’Assemblée plénière des évêques de France s’est tenue à Lourdes du vendredi 3 au mercredi 8 novembre 2017. Cette assemblée a réuni 119 évêques en activité, 17 évêques émérites ainsi que des représentants de Conférences épiscopales étrangères. Étaient aussi présents le nonce apostolique Mgr Luigi Ventura, les responsables de la Conférence des religieux et religieuses en France (CORREF), la présidente du Service des moniales, la Présidente de la Conférence nationale des instituts séculiers de France, les directeurs des Services nationaux de la Conférence des évêques de France. Était aussi invité Monsieur Étienne Lhermenault, président du Conseil national des évangéliques de France.

Quatre sujets ont plus particulièrement été travaillés par les évêques durant cette assemblée.

 

La ratio

La récente parution de la ratio fundamentalis (règle de fonctionnement des séminaires) invite les évêques de France à travailler à l’élaboration d’une ratio nationalis adaptée à la France. Mgr Jorge Carlos Patron Wong, secrétaire chargé des séminaires pour la congrégation pour le clergé (Vatican) est venu présenter la ratio fundamentalis et ses enjeux. Il a rappelé les défis que posent l’élaboration de la ratio nationalis et notamment : le dialogue et de la nécessaire communion épiscopale, la pastorale des vocations, la formation permanente et les formateurs.

Réunis en forums, les évêques ont réfléchi aux questions liées à la propédeutique (année de discernement avant le séminaire) et à son caractère obligatoire ; à la pastorale de vocations ; à la communauté formée dans les séminaires et à la formation continue. A l’issue, Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, président de la Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale (CEMOLEME) a présenté les enjeux pour la France de la Ratio nationalis.

L’Assemblée plénière a confié à présider par Mgr Jérôme Beau, en lien avec le Conseil national des grands séminaires (CNGS), l’élaboration d’un texte de base pour la Ratio nationalis, texte qui sera soumis au vote de l’Assemblée.

Par ailleurs, prenant acte du caractère obligatoire de l’année de propédeutique pour tous les candidats, l’assemblée a donné mission à la CEMOLEME de lui présenter les modalités de mise en place des propédeutiques.

 

Le synode des évêques pour les jeunes, la foi et le discernement vocationnel

Cette Assemblée plénière a été l’occasion de présenter aux évêques la synthèse des réponses au questionnaire diffusé au premier semestre 2017 en vue de la préparation du synode. Cette synthèse met en relief trois désirs des jeunes aujourd’hui : un désir d’intériorité, un désir d’action et de responsabilité, un désir de vie et de temps communautaires.

Mgr Laurent Percerou, évêque de Moulins et président du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes a présenté les enjeux de la démarche synodale entamée en France.

Les évêques de France ont élu les quatre évêques délégués et les deux évêques suppléants qui les représenteront au synode. Ces évêques seront ensuite nommés par le Pape.

 

L’évolution des structures de la Conférence des évêques de France (CEF)

Au cours de trois séquences (dont une en forums), les évêques ont réfléchi aux principes directeurs qui peuvent guider une évolution des structures de la CEF.

Ils ont confié à un groupe ad hoc la charge de travailler à l’évolution des structures de la CEF dans l’esprit de ces principes directeurs. Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier et vice-président de la CEF conduira ses travaux.

 

Les chrétiens orientaux

Mgr Yousif Tomas Mirkis, archevêque de Kirkouk et Souleymanieh est venu présenter aux évêques la situation des chrétiens d’Irak. Il a évoqué l’évolution du monde musulman, et les perspectives et défis de l’après Daech soulignant les dangers des communautarismes.

Il en appelé encore à l’aide des évêques de France tout en les remerciant de l’aide déjà apportée.

Mgr Pascal Gollnisch, vicaire général de l’ordinariat des catholiques orientaux en France, Mgr Jean Teyrouz évêque de l’Éparchie de Sainte-Croix de Paris des Arméniens catholiques de France, Mgr Maroun Nasser Gemayel, évêque de l’Éparchie de Notre-Dame-du-Liban de Paris des Maronites de France et Mgr Borys Gudziak, évêque de l’Éparchie de Saint-Vladimir-le-Grand pour les Ukrainiens de rite byzantin de France ont présenté aux évêques les communautés catholiques qui leur sont attachées.

 

 

En marge de ces quatre sujets, l’Assemblée plénière à pris quelques décisions et procédé à des votes et élections.

Etat généraux de la bioéthique

L’Assemblée a approuvé la mise en place d’un groupe de travail sous la responsabilité de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, en vue des Etats généraux de la bioéthique.

Avec Mgr Pierre d’Ornellas travailleront Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre, Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême, Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio, Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges, Mgr Vincent Jordy, évêque de Saint-Claude ainsi que des experts.

Ce groupe de travail proposera une organisation afin que les catholiques puissent débattre entre eux et que tous puissent être pris en compte et écoutés, sans jugement les uns sur les autres et dans un esprit évangélique.

Il tâchera d’élaborer une parole réfléchie, argumentée et livrable en temps opportun à l’occasion des débats publics lors des Etats généraux de la bioéthique. Cela permettra aussi aux catholiques d’exercer pleinement leur mission de citoyen en participant au débat pour le bien de tous les français.

 

Denier de l’Église

Cette Assemblée plénière a été l’occasion de dévoiler l’action nationale de communication prévue pour la fin de l’année 2017 telle que les évêques l’avaient décidée lors de l’Assemblée plénière de mars 2017. Cette action, inédite, vise à compléter et soutenir l’action de collecte du Denier des diocèses et des paroisses (en savoir plus).

 

Divers

Par ailleurs, les évêques ont élu Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, comme leur représentant à la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE).

L’Assemblée plénière a aussi donné son accord pour l’ouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de Mme Elisabeth de France.

Elle a a approuvé l’inscription au propre de France de la mémoire obligatoire de Sainte Jeanne Jugan ainsi que la nouvelle traduction du martyrologe romain, la traduction de la préface de la fête de Sainte Marie Madeleine, intégrée dans le missel (22 juillet) et l’érection du sanctuaire de Saint Bonaventure en basilique mineure à Lyon.

 

Ci-dessous le discours d'ouverture et de clôture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, président de la Conférence des évêques de France.