FAQ

FAQ
Vos questions les plus fréquentes.
  • Un adulte peut-il demander le baptême ?

Bien sûr! En France, ce phénomène est apparu dans les années 1970. Les adultes, qui se font baptiser la nuit de Pâques sont appelés des catéchumènes. Dans la primitive Eglise, il n'y avait guère que des baptêmes d'adultes, de même dans les pays de mission. Ils se préparent avec un ou des chrétiens pendant deux ou trois ans. Ils assimilent à leur rythme l'essentiel de la foi et découvrent ce qu'est l'Eglise. Il leur est proposé quatre étapes, les deux dernières étant l'appel de l'évêque et le baptême la nuit de Pâques. La démarche du pardon - l'une des étapes de la démarche des catéchumènes - est souvent un temps fort de ce parcours.

 

  • Notre enfant peut-il être baptisé au cours de notre mariage ?

En principe, cela ne se fait pas. Il y a une vraie difficulté d'ordre pastoral et d'ordre liturgique. Baptême et mariage sont deux démarches et deux sacrements différents. Si l'on célèbre les deux en même temps, il y aura, même avec la meilleure bonne volonté du monde, l'un des deux qui sera privilégié et cela n'est pas souhaitable. Pourtant l'Eglise désire prendre en compte la motivation, parfois très profonde, de célébrer ensemble les deux sacrements... Il sera par exemple possible de célébrer le mariage le samedi et le baptême soit à la messe du samedi soir, soit le dimanche. N'hésitez pas à en parler avec votre curé ou avec les équipes de préparation au mariage.

 

  • Lors du baptême de notre enfant, pouvons-nous aussi être baptisés ?

C'est possible, mais vous devrez d'abord cheminer en catéchuménat Vous vous préparerez avec l'aide de chrétiens pendant deux ou trois ans. Vous assimilerez l'essentiel de la foi et découvrirez ce qu'est l'Eglise. Il vous sera proposé quatre étapes, les deux dernières étant l'appel de l'évêque et le baptême dans la nuit de Pâques. La démarche de pardon, l'une des démarches des catéchumènes, est un moment fort de ce parcours. Adressez-vous tout simplement à votre paroisse, ou à un prêtre que vous connaissez.

 

Pouvons-nous faire baptiser notre enfant, même si nous ne sommes pas pratiquants ?

Bien sûr puisque c'est sa vie chrétienne personnelle qui est en jeu mais, tant qu'il est petit, c'est vous qui vous engagez en son nom, en même temps que vous vous engagez à lui donner une éducation chrétienne.

 

  • Quel est notre rôle de parents ? A quoi le baptême d'un enfant nous engage-t-il ?

C'est votre enfant qui recevra le baptême et c'est sa vie chrétienne qui est en jeu. Son baptême vous engage donc à l'aider à développer sa foi, en lui parlant de Jésus, en lui apprenant à prier si vous le pouvez, et, plus tard, en l'inscrivant à la catéchèse des tout-petits si elle existe dans votre paroisse, et, en tout cas, au catéchisme à huit ans.

 

Pouvons-nous faire baptiser un enfant adopté qui a peut-être déjà été baptisé ?

En effet, dans bien des cas, les parents qui ont adopté un enfant à l'étranger ne savent pas s'il a été baptisé ou non. Ils peuvent alors faire la démarche de demande de baptême que l'on appelle " baptême sous condition ". S'il n'a pas été baptisé, il le sera. S'il l'a été, ce sera pour vous une fête et l'occasion de confirmer votre volonté de l'accompagner sur le chemin de la foi. Vous pouvez aussi attendre qu'il ait une dizaine d'années pour que sa démarche soit plus personnelle.

 

  • Nous sommes en train de divorcer. Pouvons-nous quand même faire baptiser notre enfant ?

Cette période d'instabilité est difficile à vivre pour votre enfant, surtout s'il n'est plus un bébé. Quand le divorce sera prononcé, ce sera à celui qui a la garde de l'enfant d'en faire la demande, à condition que l'ex-conjoint n'y soit pas opposé formellement. En cas d'autorité parentale exercée en commun, il est préférable que les deux parents puissent être associés lors de la préparation.

 

Benoît Vandeputte (Panorama), http://www.croire.com/article/index.jsp?docId=7354&rubId=236