Les ressources de l'Eglise

ressources de l'Eglise

Denier, offrandes, legs... de quoi vit l'Eglise ?

grâce aux efforts des catholiques, le diocèse peut parvenir à élaborer un budget cohérent, à rémunérer ses prêtres, ses salariés, à soutenir les prêtres âgés, à entretenir ses bâtiments et ses églises.

En France métropolitaine, les ressources principales de l'Église sont :

Le denier de l'Église, collecté annuellement

La quête, collectée au cours des messes

Le casuel (offrandes faites à l'occasion des mariages, baptêmes...)

Les offrandes de messes (dons effectués pour faire célébrer une messe à une intention particulière)

Les legs et assurances-vie.

L'Eglise bénéficie aussi de ressources non récurrentes et exceptionnelles :  les cierges et troncs, les manifestations (fêtes paroissiales par exemple), les souscriptions particulières (construction d'une église...), les revenus financiers.

Comment sont utilisées les ressources de l'Eglise ?

Les comptes de l'Église catholique en France sont gérés de manière décentralisée : chaque diocèse est autonome et gère ses propres ressources.

Pour cela, notre évêque, Mgr Planet, est assisté d'un économe diocésain, Marc Lesbre, et d'un conseil aux affaires économiques.

Globalement, la répartition des charges diocésaines est la suivante :

  • Traitements et retraites (dont charges sociales) des prêtres et évêques

Le traitement des prêtres varie de 770 à 973 € net mensuel selon les diocèses. L'évêque reçoit le même traitement que les prêtres de son diocèse.

  • Autres charges de personnel

Rémunération des religieuses mises à disposition des diocèses par leur congrégation (près de 970 € par mois versés à la communauté) et celle des laïcs salariés (si une très large majorité de laïcs sont bénévoles, 10 000 environ sont rémunérés - entre un SMIC et 1 450 € nets mensuels). Ces charges comprennent les cotisations sécurité sociale, CSG, RDS, etc.

A noter : Les traitements, retraites et charges des prêtres et du personnel représentent plus de la moitié du total des charges diocésaines pour la grande majorité des diocèses.

  • Frais de gestion, de fonctionnement et d'entretien, en particulier les charges liées à l'immobilier

Les diocèses assurent l'entretien des édifices du culte appartenant aux communes (églises construites antérieurement à 1905) et ils financent la construction, les grosses réparations et l'entretien des églises qui leur appartiennent (construites après 1905).

Les diocèses ont la charge de l'entretien des presbytères et salles de réunion appartenant au domaine privé des communes, ainsi que la charge de la construction, de l'intégralité des réparations et des impôts afférents à ces mêmes locaux lorsqu'ils appartiennent à l'Église.

À noter : la loi interdit aux diocèses la possession d'immeubles  « de rapport » ; il n'y a donc pas de contrepartie de recettes. Ces frais de gestion, fonctionnement et entretien représentent généralement plus du quart des charges diocésaines.

  • Subventions aux services diocésains

Catéchèse, aumôneries, pastorale familiale, etc, médias diocésains (bulletins diocésains, radio, etc.) et solidarité.

A noter : ces subventions représentent en moyenne moins de 10 % des charges diocésaines.

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/soutenir-l-eglise/soutenir-leglise.html

  • Donner, à la fin de sa vie, c'est exercer sa liberté et sa maîtrise sur ses biens matériels, en s'offrant la possibilité de réserver une part au plus faible (association caritative), ou aux valeurs spirituelles et missionnaires (l'Eglise). C'est aussi une dernière façon de continuer à...
  • La richesse de notre Eglise, ce sont les hommes et les femmes qui en sont les signes vivants. Faut-il délaisser pour autant son patrimoine : églises, presbytères, salles de réunion ? Certainement pas !

  • La quête est l'offrande faite au cours des messes par les fidèles. Le casuel est celle faite au cours des mariages, baptèmes et funérailles.
  • En France métropolitaine, les principales ressources de l'Eglise sont : le denier de l'Eglise, collecté annuellement ; la quête, collectée au cours des messes ; le casuel (offrandes faites à l'occasion de baptêmes, mariages,...