Ouverture de deux Portes de la Miséricorde à Carcassonne et Narbonne

Ouverture de la Porte de la Miséricorde en la cathédrale Saint-Michel

Dimanche 13 décembre à Carcassonne et Narbonne.

Cliquez ici pour retrouver l'homélie de Mgr Alain Planet lors de l'ouverture de la Porte de la Miséricorde en la Cathédrale Saint-Michel dimanche 13 décembre 2016.

Les Portes de la Miséricorde sont ouvertes dans chaque diocèse du monde entier selon le choix de l’Evêque. Dans notre diocèse de Carcassonne et de Narbonne il y a désormais deux Portes de la Miséricorde : en la cathédrale Saint-Michel à Carcassonne et en la Primatiale Saint-Just-et-Saint-Pasteur à Narbonne.  Ainsi, selon le pape François : « Chaque Eglise particulière est donc directement invitée à vivre cette Année Sainte comme un moment extraordinaire de grâce et de renouveau spirituel. Donc, le Jubilé sera célébré à Rome, de même que dans les Eglises particulières, comme signe visible de la communion de toute l’Eglise." (Bulle d'indiction du pape François Misericordiae Vultus).

La Porte Sainte - C’est une porte ouverte par le Pape pour marquer symboliquement le commencement de l'Année Sainte.  Chacune des basiliques majeures de Rome possède sa Porte Sainte, qui est fermée et murée en dehors de cette période ; les évêques du monde entier, en signe d’unité ecclésiale, sont invités par le Pape à recourir à ce signe de la Porte (dite, cette année « Porte de la Miséricorde »), dans leur cathédrale.

Une porte, dans la vie quotidienne, a plusieurs fonctions, toutes reprises par le symbole de la Porte Sainte : elle marque la séparation entre l’intérieur et l’extérieur, entre le péché et l’ordre de la grâce (Mi 7,18-19) ; elle permet d’entrer dans un nouveau lieu, dans la révélation de la Miséricorde et non de la condamnation (Mt 9,13) ; elle assure une protection, elle donne le salut (Jn 10,7).

Jésus a dit : « Moi, je suis la porte » (Jn 10, 7). Il n’y a en effet qu’une seule porte qui ouvre tout grand l’entrée dans la vie éternelle, et cette porte c’est le Christ, chemin unique et absolu du salut pour toute personne, croyante ou non. A lui seul s’applique en toute vérité la parole du Psalmiste : « C’est ici la porte du Seigneur : qu’ils entrent, les justes ! » (Ps 118 [177], 20).

Franchir la Porte Sainte est par conséquent une décision qui suppose la liberté de choisir, en même temps que le courage de renoncer aux autres possibles (cf. Mt 13, 44-46) ; passer par cette porte signifie aussi que l’on confesse Jésus Christ comme Seigneur, dans la perspective de partager la vie nouvelle qu’il offre à tous.

Le pape annonce la clôture de l’Année Sainte en la fête du Christ Roi 2016 (20 nov.) en souhaitant que les « années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun… »

Galerie d'image(s): 
Porte de la Miséricorde à Carcassonne avant ouverture
Arrivée de Mgr Alain Planet
Cérémonie d'ouverture de la Porte de la Miséricorde à Carcassonne
Devant la porte de la Miséricorde de la Cathédrale
Ouverture de la Porte de la Miséricorde pour la durée du Jubilé à Carcassonne
Ouverture de deux Portes de la Miséricorde à Carcassonne et Narbonne
Mgr Alain Planet franchit la porte de la Miséricorde de la Cathédrale St-Michel
Tous les fidèles franchissent la Porte de la Miséricorde à la suite de l'évêque
Ouverture de deux Portes de la Miséricorde à Carcassonne et Narbonne
Ouverture de deux Portes de la Miséricorde à Carcassonne et Narbonne