Première étape, un Dieu créateur

"Dieu dit...… Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le premier jour".
 
Le livre de la Bible commence par un poème d’Amour : Dieu parle alors que tout n’est que silence. Croire que le monde est créé, c’est découvrir que la foi donne une réponse à l’énigme de l’univers. La science va exprimer des hypothèses sur l’origine des planètes, et la foi respecte cette démarche. Mais nous cherchons plus profondément le sens de cette origine : "Dieu dit...… Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le premier jour".
 
Notre monde  ne vient pas du hasard, mais qui est l’œuvre d’Amour de Dieu… Dans ce monde, l’homme : « homme et femme il les créa ». Homme libre et capable du meilleur, homme libre et capable du pire. Dès les premières pages de la Bible, Adam et Eve  - c’est à dire  l'ensemble de l'humanité - veulent se mettre à la place de Dieu. Le fruit qu’ils mangent n’est autre que leur orgueil. La liberté de faire le bien laisse place au piège du mal, et l’Alliance que Dieu établit avec les hommes est rompue dans le tourbillon des actes mauvais de l’homme.
 
La Bible est marquée par ces histoires qui s’enlisent dans le mal, et par cet Amour de Dieu qui sans cesse tend la perche à des êtres qu’il veut réconcilier :
 
  •    Noé : un déluge d’eau qui engloutit tout, et un arc en ciel pour dire que Dieu unit terre et cieux.
  •  
  •    Moïse : un peuple d’esclaves qui retrouve la liberté et que le Seigneur accompagne dans le désert pour le guider vers un horizon de vie.
  •  
  •    David : le plus petit devient roi pour rappeler que Dieu choisit les derniers comme porte-parole de son Amour
  •  
 
Dieu cherche toujours à faire alliance avec l’homme,  même si l’homme s’éloigne de Lui. Il est patient, lent à la colère et plein d’amour pour ses enfants.