Solidarité

L'Eglise diocésaine cherche à vivre la diaconie, c'est à dire le service du frère. Toute forme de solidarité s'enracine dans le geste du Christ lavant les pieds de ses disciples. Nous croyons en la présence du Seigneur à travers le visage des petits.

Le service du frère est indispensable pour tout chrétien, toute communauté, toute équipe. Partout on trouve des exemples, des témoignages de service rendu, de service reçu. Partout, le monde se construit, avance. A nous d’ouvrir les yeux et les oreilles, à nous de nous pencher seuls, en équipe ou en communauté sur notre vie en se laissant inspirer par la parole de Dieu, par l’exemple du Christ agissant auprès des petits, des malades, des exclus, des étrangers, etc. Savoir regarder ce qui bouge, le partager est capital. Le cardinal Marty disait « Le mur qui s’écroule fait plus de bruit que le blé qui pousse ! ». Le négatif dans la vie, tôt ou tard, on le verra sans même le chercher, alors qu’il nous faut faire l’effort de discerner, de partager le positif, les « merveilles que le Seigneur a faites pour nous ».

 

C’est ce à quoi nous sommes invités dans notre diocèse. Collectons les "merveilles" vécues autour de nous et

  • Porter attention aux personnes fragiles est une priorité pour les Chrétiens.
  • Jean-Claude Lasserre est aumônier de la maison d'arrêt de Carcassonne. Il témoigne de son compagnonnage avec les détenus.
  • Le Secours catholique se développe toujours d'avantage dans l'Aude, 2° département le plus pauvre de France. 816 bénévoles travaillent à répondre aux 6000 situations de précarité rencontrées chaque année.