Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le mot de l'évêque - mai

Mai 2018, issu de la lettre d'information Eglise en Pays d'Aude

Après un mois d’avril commencé dans le sang mais éclairé par la lumière de Pâques, nous entrons en mai en priant pour les vocations. Saint Théodard, qu’on fête le premier mai, charitable archevêque qui vendit les biens de son Eglise et jusqu’aux vases sacrés pour nourrir les pauvres et racheter ses diocésains enlevés sur la côte par les pirates, nous redit quelle doit être la préoccupation des disciples du Christ : servir leurs frères. Et, sans doute, la façon la plus ordinaire de donner notre vie pour eux, comme nous y invite le Seigneur, c’est de la donner au quotidien, jour après jour dans une disponibilité qui sait qu’elle est aussi accueil du Seigneur.

Le mois de mai c’est aussi le mois où reprennent les confirmations : des jeunes et des adultes viennent recevoir « le don de Dieu » c’est-à-dire l’Esprit Saint. Prions pour eux et faisons leur découvrir une Eglise vivante et appelante.

Traditionnellement le mois de mai est consacré à la Vierge Marie. Ce peut-être l’occasion d’organiser dans nos églises des célébrations mariales à partir des Saintes Ecritures et de méditer de façon renouvelée le Rosaire.

Notre pape nous invite à la joie et l’allégresse, à nous défier du gnosticisme qui réduit la foi à un savoir interprétatif et du pélagianisme qui fonde le salut dans la volonté humaine, et à nous fonder dans les Béatitudes pour répondre à l’appel à la sainteté que Dieu nous adresse.

Au bout du mois de mai il y a une fête qui résume tout cela : la Visitation. A peine a-t-elle conçu en elle la Parole de Dieu que Marie court, dans la montagne, chez sa cousine Elisabeth. Elle ne vient pas lui faire un cours dogmatique, elle vient se mettre à son service. Et alors la Révélation est possible, le Christ est reconnu et accueilli. Voilà notre chemin missionnaire.

 

                                                                       + Alain Planet